Ils ont trouvé leur voie

Laurence
Mère d’Edouard,
élève de prépa ECT
au lycée Michelet
“Notre chance et celle d’Edouard a été la rencontre avec la Consultante de l’Institut…”
“Je ne remercierai jamais assez l’équipe de l’Institut de l’Orientation Scolaire que nous avons eu la chance de trouver sur notre chemin à un moment critique de la scolarité de notre fils Edouard. Élève moyen depuis toujours, Edouard avait passé malgré tout sans encombre les étapes de sa scolarité jusqu’en Seconde. Mais le passage au lycée s’est révélé être l’année de tous les dangers pour Edouard. Envie de liberté, envie d’autonomie, mauvaise gestion des priorités…Et les résultats sont vite devenus alarmants. Si jusqu’au collège, nous, parents, avions facilement prise sur notre fils, ce ne fut plus le cas en Seconde, car Edouard était plus enclin à écouter les influences extérieures que nos discours moralisateurs.Notre chance et celle d’Edouard a été la rencontre avec la Consultante de l’Institut de l’Orientation Scolaire. Grâce à son œil neuf, elle a su identifier avec Edouard ses motivations. Toujours positive et persuadée dès notre première rencontre que le cas d’Edouard n’était pas désespéré, elle a su trouver un projet à long terme qui enthousiasmait Edouard, tout en le jalonnant d’étapes qui nous rassuraient.
Edouard vient d’obtenir le bac STG avec mention et s’apprête à intégrer une prépa HEC voie technologique.

Sans l’Institut de l’Orientation Scolaire, particulièrement professionnel et au fait de tous les parcours possibles, nous n’aurions pas dépassé nos préjugés vis à vis de la voie technologique et Edouard, avec un dossier moyen de voie générale, n’aurait jamais pu intégrer une prépa aux grandes écoles.”

Anne et Hervé
Parents de Raphaël,
admis à L’ESIEE Paris
“Nous ne pouvons que recommander à nos proches, d’avoir recours à l’Institut.”
“Dès notre premier contact, Pauline, notre Consultante de l’Institut de l’Orientation Scolaire, a su identifier les atouts de notre fils Raphaël. Bon élève de Terminale S, Raphaël n’avait aucune idée de ce qu’il voulait faire après le bac.Lors du premier rendez-vous, Pauline nous a remis un jeu de questionnaires à remplir par nous, parents, ainsi que Raphaël, ses amis et frères et soeurs. Nous étions séduits par cette approche à 360° car nous craignions que nos avis ne soient pas à eux seuls très objectifs. Après plusieurs rendez-vous en tête à tête avec Raphaël, et l’analyse attentive de ses bulletins scolaires, Pauline a cerné que Raphaël avait un trop fort esprit d’équipe pour avoir l’esprit de compétition indispensable pour réussir en prépa. Raphaël qui adore les maths et la physique n’avait pas envie de devenir ingénieur mais nous trouvions dommage de gâcher ses facilités. Il a compris en réalisant ce bilan d’orientation qu’il pouvait être très judicieux de faire une école d’ingénieurs suivie d’un Master en Marketing sans passer par la case prépa. D’autant que ces profils mixtes sont très prisés en entreprise.

Pauline ne s’est pas limitée à l’élaboration du bilan d’orientation mais a accompagné Raphaël dans toutes les étapes d’APB : choix des écoles, classement des vœux…
Nous ne pouvons que recommander à nos proches, parents d’élèves de Terminale d’avoir recours à l’Institut de l’Orientation Scolaire dans cette période de choix si stressante.”

Laura,
élève en prépa DCG
à Versailles
“J’ai repris confiance en moi et sais que je vais réussir !”
“Après mon second échec au concours de médecine, j’étais complètement perdue. Moi qui voulais être chirurgien depuis l’âge de 12 ans, je n’avais jamais réfléchi à un autre projet. Il me semblait qu’aucun autre métier ne pourrait me convenir. Une amie m’a recommandé l’Institut de l’Orientation Scolaire dont elle était convaincue qu’ils pourraient m’aider.Avec mon Consultant, nous avons essayé de comprendre ce qui me plaisait tant dans le métier de Chirurgien pour identifier d’autres métiers qui présenteraient ces mêmes attraits. Assez vite, j’ai compris que ce n’était pas l’aspect médical qui m’attirait, mais plutôt le statut, la reconnaissance et l’indépendance financière.

En reliant ces éléments à mon goût des chiffres, nous avons sélectionné une liste de métiers. Mon envie d’exercer en profession libérale m’a fait pencher pour le métier d’expert comptable. Actuellement je prépare le DCG et ai retrouvé du plaisir au travail. J’ai repris confiance en moi et sais que je vais réussir !”